Categories Jeu

Dirt Rally 2.0, Perth and Kinross Rally & Colin McRae pack : le drame du retard dans les notes

Posted on
Dirt Rally 2.0, Perth and Kinross Rally & Colin McRae pack : le drame du retard dans les notes

Ce devait être une grande fête. Une belle mise à jour, un beau rallye, des nouvelles voitures, une ode à Colin McRae. Et Codemasters s’est arrêté à mi-chemin.

Alors oui, avec cette mise à jour lancée le 24 mars dernier, 40 défis sont proposés avec le pack Colin McRae. Ca fait plaisir, c’est cool, avec en plus l’arrivée de deux modèles emblématiques : la Subaru Impreza WRC S4 et la Subaru Legacy groupe A. Très cool! A cela s’ajoute un nouveau rallye est arrivé, le Perth & Kinross Scottish Rally. Un rallye inédit dans un jeu vidéo, et pas n’importe quel rallye : il s’agit d’un des rallyes remportés par Colin McRae et Derek Ringer lors de leur titre de Champion d’Angleterre des rallyes 1991, alors qu’ils sont officiels Subaru, avec la Legacy RS groupe A.

Le parcours de ce Perth & Kinross Scottish Rally est vraiment intéressant. On virevolte entre les chemins de terre, passant d’un vallon à une forêt, dans des enchaînements de virages lents et ultra techniques, comme dans des portions ultra rapides en fond de 5, en fond de 6. Grisant, cet ultra vite.

Mais dans cet ultra vite et ces enchaînements, le bas blesse. Les notes sont à la ramasse totale. To-tale.

Une fois la ligne d’arrivée passée, le copilote annonce les notes pendant encore 10 secondes. Est-ce normal ? Non. Est-ce normal qu’en retravaillant l’annonce des notes dans les réglages, le copilote soit toujours en retard ? Est-ce normal qu’on nous annonce une épingle alors que nous sommes déjà dans cette épingle ?  Est-ce normal de nous annoncer un « referme » alors que nous avons déjà le nez dans les arbres ? Non non et non. Ce qui a été fait est juste injustifiable et repousse les passionnés de rallyes et de compétition à de vulgaires et incultes clients. Hors, la discipline qu’est le rallye s’apprécie avec bien des notions, les notes étant un des piliers de ce sport.

Ambassadeur et service client en carton

Codemasters a donc lancé son jeu en en ayant rien à faire des joueurs autres qu’anglophones. A lire les commentaires sur les réseaux sociaux, les publications à travers la toile, le problème est récurrent. A quoi cela sert à d’avoir un pilote ambassadeur, Jon Armstrong ? Un pilote qui n’a jamais rien gagné d’ailleurs.

A voir les retours faits par Codemasters le créateur comme par Koch Media le distributeur, on peut se dire qu’on l’a bien dans l’œil et que jamais ils n’admettront leurs torts, ni proposeront une compensation. C’est une véritable honte de valider ainsi un jeu de rallye, sans parler de notes annoncées avec un volume bien trop bas.

Et après ?

Maintenant, on attend d’autres mises à jour. Une correction. Et pourquoi pas un rallye asphalte inédit ? Un rallye d’Allemagne encore plus grand, plus large. Qu’on ne nous dise pas qu’il n’y a pas de quoi faire dans Panzerplatte, dans Baumholder. Pour rappel, lors du Rallye d’Allemagne WRC 2016, la grande spéciale de Panzerplatte était longue de 41 kilomètres. La plus longue spéciale du jeu fait 11 kilomètres, cela laisse de la marge…

Il existe un nombre de rallyes incroyables à travers le monde. Je pense à des rallyes comme l’Indonésie, le Kenya, ou plus proche de chez nous, pourquoi pas une expédition en Belgique, en Irlande sur l’asphalte ? Un Rallye du Portugal, un Rallye du Valais, un San Remo ? L’IRC puis l’ERC ont ouvert la voie à d’autres rallyes, montrant des parcours incroyables pour des rallyes hors WRC. A Codemasters, qui n’a pas la licence officielle WRC, de s’en inspirer et vite.

Allez…
JC.

 

Subaru Impreza WRC

 

Subaru Legacy groupe A

Author: Jean-Charles Huvelle

Copilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre les rouleaux de tissus, l’automobile et le sport automobile.
Copilote et homme à tout faire du motorsport pendant ses grandes heures.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *