Tour de Corse 2011 - Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Peugeot 207 S2000

Certaines victoires marquent plus que d’autres : Thierry Neuville & Nicolas Gilsoul, Tour de Corse 2011

Certaines victoires marquent plus que d’autres.

Après le Terre des Causses il y a quelques semaines, le Volant 207 faisait sa halte du côté de Calvi, Corte et Ajaccio pour le célébrissime Tour de Corse. Un Germain Bonnefis tacticien, un Cyril Audirac en grand revenant et vainqueur, un Rémi Jouines des plus rapides et un Ghislain De Mevius surprenant, telle fut la recette d’une manche Volant 207 de toute beauté, sur l’île du même nom.

Devant les 207 RC Rallye, d’autres Peugeot 207 étaient en course, Super 2000 celles là. Au sein de l’Intercontinental Rally Challenge la bataille faisait rage. Là, deux petits belges, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul n’amusaient pas la galerie. Ils dominaient, de la tête et des épaules, ce rallye depuis la première spéciale. Durant le rallye, les mauvaises langues parlaient… « Ils ne tiendront pas » … « Il va se sortir » mais pas moi. Pour une fois, je n’étais pas de celles là. Je suis pourtant spécialiste au rayon grande gueule, à moins que mon âge m’ait calmé. Bref. Pour moi, Thierry et Nicolas étaient sur la bonne voie. Leurs huit meilleurs temps sur les quatorze possibles en étaient l’illustration parfaite, pas besoin d’un dessin pour cela.

Dernière ES. Sarrola-Plage du Liamone. 26,70 kilomètres. 26,70 les plus longs de la carrière de notre duo d’outre-Quiévrain. 26,70 kilomètres des plus longs pour la poignée de suiveurs dont j’avais la chance de faire partie. Bryan Bouffier sort de la route, et nous remet une couche de pression. Pierre Campana crève, et nous remet deux bar de pression dans la figure. Ou Bryan sort après que Pierre ne crève, je ne sais plus. Puis il y eut les kilomètres en onboard. Thierry est au volant, Nicolas aux notes. J’adore son phrasé, j’en écoute chaque mot, concentré, je m’en délecte. On doit être une paire de passionnés à suivre chacune de ses notes, chacune de ses intonations. On doit être une paire à être avec eux, dans cette 207 Super 2000 aux couleurs des drapeaux belge et luxembourgeois. Une paire à imiter la valse de la 207 comme si nos mimes allaient les aider.

Nous étions là, dans cette salle de presse, quelques représentants de chez Peugeot Sport. Les mots ne sortaient pas, mais nos gestes révélaient une certaine tension. Les onglés rongés, je m’entendais souffler. Nous regardions sans cesse le grand écran du live puis le classement en direct. Nicolas annonçait, Thierry s’appliquait. Je reconnais les derniers kilomètres d’ES, repérés lors des passages des précédents concurrents. Les notes défilaient, défilaient… « Gauche 10 de suite en frein, 60 droite 30 surtout pas corde. » D’un coup d’œil, j’observe la trajectoire prise par la 207 jaune, on ne sait jamais, la corde… Et Nicolas annonce les dernières notes, dernières lignes de cette page quadrillée. « Et gauche 30+ dur … pour sommet / droite 127+ 80 gauche 30- dur tenir… et OK ! » Le OK libérateur. Ca y est, notre duo passe la ligne d’arrivée, on peut souffler les 12 bar emmagasinés ! L’émotion est palpable à l’instant, la pression retombe… On ferme les yeux quelques centièmes de secondes, on reprend notre souffle… Ils l’ont fait. Un regard s’échange entre nous, une tape dans le dos. Je suis un peu expansif, l’adrénaline qui réside en moi depuis des mois ressort ici… Les représentants du meilleur ennemi du monde, Skoda, témoignent et nous félicitent, nous, qui n’avons pas fait grand chose dans la victoire du duo belge, au final. C’est ce qu’on appelle une victoire… en équipe.

Ce weekend, j’ai pu assister aux premières loges à la première victoire de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul au niveau mondial. Voilà un bout de temps que je suivais le duo, qui n’existait pas encore il y a quelques semaines. Thierry, le jeune pilote fou, doté d’un talent d’autant plus fou. Nicolas, le copilote des plus sympathiques qu’il soit, pro et passionné comme pas deux, toujours le sourire aux lèvres.

Un regard, un clin d’œil, un pouce en l’air, une poignée de main… C’est pour des moments pareils qu’on aime notre sport… Des moments à hauteur humaine, tout simplement.

Un article originellement publié chez DinoRallyTeam.

Tour de Corse 2011 - Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Peugeot 207 S2000

Tour de Corse 2011 - Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Peugeot 207 S2000

Tour de Corse 2011 - Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Peugeot 207 S2000

Tour de Corse 2011 - Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Peugeot 207 S2000

Leave a reply