Dirt4 : premiers tours de roues

Je dois l'avouer. J'y ai joué toute la soirée. 

Les premiers pas sont hésitants dans les menus. Tout est nouveau, moins structuré que dans DirtRally par exemple. Il faut dire aussi que j'y ai passé tellement de temps que je le connais pas coeur.

Une fois assimilés les menus et la sélection compliquée des spéciales, des rallyes, des voitures, on arrive en spéciale. Là, si les premiers tours de roues sont hésitants, on ressent particulièrement la voiture. Les autobloquants travaillent bien, la voiture réagit bien et le ressenti est au final plutôt fidèle, du moins lorsqu'on ne connait pas les spéciales. Il faudra revoir cela une fois que toutes les ES seront connues par coeur, j'y ai là peur que le style arcade prenne le dessus. Car il faut bien l'avouer que Dirt4 s'ouvre encore un peu plus au grand public. Il faut voir les compétitions disponibles telles les courses de gros 4x4 ou de buggy... Pour en revenir au rallye, car le reste ne m'intéresse pas trop, j'ai beaucoup aimé la procédure de départ en spéciale, qui bloque la voiture avec le frein à main (EDIT: existait déjà dans DirtRally sans que je ne l'utilise, merci Greg) et aussi, en fin de spéciale, le fait de passer le flying finish et d'aller jusqu'au point stop. On ressent bien là une ambiance rallye, ce moment assez incroyable où on se reconnecte au monde qui nous entoure. Il en est de même ici.

Lors de ces premiers tours de roues, j'ai beaucoup aimé l'Opel Adam R2 et la Ford Fiesta R5. Cela fait plaisir de retrouver des voitures modernes, de dernières générations dans un jeu vidéo, même si les WRC 2017 manquent (pas de licence WRC/FIA), tout comme la génération précédente. Pour retrouver une WRC, il faut taper dans les Impreza WRC 2001, Focus WRC 2001 et 2007. OLD! J'ai aussi commencé l'école de pilotage. C'est pas mal, c'est intéressant mais je trouve que les défis sont vites réglés, passés. A voir. Le mode carrière est intéressant aussi, commençant par de petits rallyes, j'aime bien cette marge de progression identique à nos rallyes IRL. J'ai aussi beaucoup aimé la réalité dans le détail, par exemple des soucis de transmission, des soucis moteur, des crevaisons, le fait de pouvoir choisir le nombre de roues de secours embarquées, pouvoir choisir le type de réparation, normale ou rapide, à l'assistance. Sans parler des voitures qui abandonnent le rallye et qu'on découvre sur le bas côté d'une spéciale, avec un copilote faisant signe, avec un triangle de sécurité au pied... Tellement vrai!

Je regrette qu'il n'y ait pas de rallyes complets à disputer sans devoir choisir nous même les spéciales, de même pour les championnats. On a d'ailleurs là un manque cruel de différents rallyes, dont l'Allemagne qui était pour moi un des plus beaux rallyes jamais vu en jeux vidéo. Je pense que Codemasters ajoutera de nouveaux rallyes à l'avenir, tout comme des voitures, mais pour conclure ce premier papier, j'avoue que les rallyes en live avec d'autres concurrents du réseau sont de petits bonheurs... avec une victoire à mon actif, déjà! :)

J'ai, je pense, encore pas mal de choses à découvrir. Je vous en reparlerai peut être. En attendant, je vous laisse. J'ai une Adam R2 en double file ;-)

Leave a reply