Categories Blog, BMW, Darwinisme, Histoires

Darwinisme : BMW M5

Posted on
Darwinisme : BMW M5

Trente ans de BMW M5, c’est un événement qui se fête ! Chez BMW, on a choisi de sortir un modèle spécifique « 30 Jahre M5 » à 300 exemplaires… De notre côté, nous faisons le voyage temporel pour revivre l’évolution de la M5 en cinq générations !

1984 : héritage de BMW M1
Lorsque les ingénieurs de BMW Motorsport imaginent la première BMW M5, ils choisissent de se baser sur les développements de la M1 de 1978. Le moteur 6 cylindres en ligne 3,5 litres est retravaillé pour produire 286 chevaux. 2 200 exemplaires sont produits avec une suspension sport, des freins spécifiques et des nouveaux pneus Michelin qui commencent à laisser entrevoir la technologie « run-flat ».

Moteur : 6 cylindres en ligne, 3 535 cm3, 315 chevaux, 360 Nm
0-100 km/h : 6,5 secondes
0-1000 mètres : 26,8 secondes
Poids à vide : 1 430 kg
Consommation moyenne : 15,0 litres / 100 km

P90053006

1988 : l’arrivée du break
Le moteur six cylindres est encore plus poussé et une suspension active fait son apparition. Les 315 chevaux de la M5 sont désormais disposés sous le capot de la berline et d’un break Touring. Pour la première fois, BMW installe des jantes 17 pouces sur l’un de ses modèles de série. 12 000 voitures sont produites, dont 500 Touring, et la vitesse est limitée électroniquement à 250 km/h.

Moteur : 6 cylindres en ligne, 3 453 cm3, 286 chevaux, 340 Nm

0-100 km/h : 6,3 secondes
0-1000 mètres : 26,0 secondes
Poids à vide : 1 670 kg
Consommation moyenne : 11,9 litres / 100 km

P90053021

1998 : plus de cylindres
Le moteur 6 cylindres en ligne est abandonné pour un nouveau V8 de 4,9 litres capable de délivrer 400 chevaux. Un différentiel mécanique évolué améliore encore l’adhérence. Il ne faut plus que 4,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. 20 500 exemplaires sont vendus en cinq ans.

Moteur : V8, 4 941 cm3, 400 chevaux, 500 Nm
0-100 km/h : 5,3 secondes
0-1000 mètres : 24,1 secondes
Poids à vide : 1 795 kg
Consommation moyenne : 13,9 litres / 100 km

P90053004

2005 : passage au V10
La quatrième génération gagne encore deux cylindres. 21 ans après la première M5, c’est désormais un moteur V10 5 litres de 507 chevaux qui prend place sous le capot. Une boîte séquentielle à sept rapports fait son apparition sur la berline et le break. En tout, 20 548 voitures sont produites dont 1 025 Touring.

Moteur : V10, 4 999 cm3, 507 chevaux, 520 Nm
0-100 km/h : 4,7 secondes
0-1000 mètres : 22,7 secondes
Poids à vide : 1 780 kg
Consommation moyenne : 14,4 litres / 100 km

bmw-m5-2005

2011 : inversion de tendance
Alors que les précédentes M5 gagnaient des cylindres, la cinquième du nom joue du downsizing. Cette fois, la M5 revient au V8 de 4,4 litres suppléé par un turbo. Différentiel actif et boîte séquentielle à double embrayage sont proposés pour accompagner les 560 chevaux… En option, des freins en céramique font leur apparition.

Moteur : V8, turbo, 4 395 cm3, 560 chevaux, 680 Nm
0-100 km/h : 4,4 secondes
0-1000 mètres : 21,9 secondes
Poids à vide : 1 870 kg
Consommation moyenne : 9,9 litres / 100 km

bmw-m5-2011

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *