Categories Actualités, Aston Martin, Blog

Thunderbolt, l’Aston Martin qui n’en est pas une

Posted on
Thunderbolt, l’Aston Martin qui n’en est pas une

Le Danois Henrik Fisker est un génie du crayon. Il a œuvré sur les Aston Martin DB9, V8 Vantage, sur la BMW Z8, puis sur sa propre Fisker Karma. Depuis l’échec de cet énorme coupé 100 % électrique, il redessine des modèles avec une certaine réussite.

Cet automne, avec l’appui de Galpin Auto Sports, il dévoilait The Rocket. Cette Mustang de nouvelle génération reprenait des idées de la Shelby GT500 de 1968.

fisker-rocket-ford-mustang

Pour Amelia Island, il prépare la Thunderbolt, une Aston Martin Vanquish revue et corrigée par ses soins. L’histoire pourrait simplement s’arrêter là… S’il n’existait pas un très lourd antécédent entre Fisker et Aston Martin !

Henrik Fisker était le responsable du design d’Aston Martin au début des années 2000, sous la direction de Ford. Membre du Conseil d’Administration d’Aston Martin, il fut à l’origine des DB9 et V8 Vantage avant de quitter le groupe et de fonder Fisker Coachbuild.

Parti, Fisker n’a que très modérément apprécié les déclarations de son ancien collègue Ian Callum. L’actuel directeur du design de Jaguar avait affirmé être le designer des DB9 et V8 Vantage. S’ils ont conjointement admis avoir travaillé ensemble sur la DB9, Fisker défend l’idée qu’il est le créateur unique de la V8 Vantage.

fisker-thunderbolt-aston-martin

Il semble que cette querelle de designers n’ait pas été du goût des nouveaux propriétaires d’Aston Martin. Et lorsque Fisker a demandé l’autorisation de travailler sur une Vanquish pour créer sa Thunderbolt, il a simplement essuyé un refus.

Le Danois a choisi de se passer de cette autorisation… Et Aston Martin l’attaque maintenant pour violation de propriété intellectuelle : le dessin de la calandre et des logos sont directement visés !

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *