Audi RS 4 Avant 2017 : revivre mon adolescence…

Nous avons tous été marqués par une voiture. Ne le niez pas, que vous soyez passionnés ou non. Que ce soit la Renault 21 Nevada familiale, votre première Citroën AX Diesel 1400 ou la Mazda 787B vainqueur du Mans 1991. A ce petit jeu, j’en aurais plus d’une. Mon adolescence a été marquée par le web naissant et grandissant, m’ouvrant à de nouvelles compétitions, et donc à de nouvelles voitures. J’en retiendrai principalement la Bentley EXP Speed 8 du Mans 2001 ou la 206 WRC 1999 côté compétition. Côté civil, l’Audi RS 4 arrive dans le Top 5, avec l’Alfa Romeo 156 GTA.

Je me rappelle d’un retour de vacances, je ne sais où en Europe, avec mes parents. Nous nous étions arrêtés sur une aire d’autoroute, non loin de journalistes qui prenaient alors en mains cette nouvelle RS 4, dite B5, c'était au début des années 2000. Je m'en étais délecté, elle m'avait marqué. Mais pourquoi vous parler de tout ça ? Car cette fois, à Francfort, lors du salon lui même susnommé Die Internationale Automobil-Ausstellung dans la langue de Goethe, Audi a ressorti un de mes vieux rêves : la RS 4.

Après une génération intermédiaire produite entre 2012 et 2015 (la B8), la RS 4 revient. Celle dont les initiales RS signifient « Rennsport » est annoncée comme l'une des Audi les plus attendues, mariant sportivité et famille. Une des Audi Sport les plus sportives, les plus exclusives, qui pourrait aussi bien servir de carrosse logistique pour petite famille des beaux quartiers comme devenir un joli jouet pour parents pressés. Alors à ce petit jeu, Audi (prononcez AOUDI) a mis les petits plats dans les grand, faisant revenir un mythe. Ou presque.

Petit inventaire à la Prévert: 

- break
- V6 2.9L biturbo
- 450 chevaux
- 600 NM de couple (+170!)
- quattro, forcément
- boîte Tiptronic à 8 rapports.

On continue ? Allez !

- le 0 à 100 km/h en 4,1 sec, 6 dixièmes de mieux que la génération précédente
- 80 kg gagnés, pour un poids maintenant inférieur à 1800 kg
- vitesse maxi limitée électroniquement à 250 km/h (puis 280 km/h si besoin)

IMSA GTO & Nogaro Blue

De l’extérieur, la RS 4 Avant est bien entendu plus bodybuildée que sa sœur sage A4. Annoncée comme inspiré par l’Audi 90 quattro IMSA GTO, ce break pour papas et mamans pressés révèle en effet une sportivité exacerbée : calandre nid d’abeille, grilles d’air et persiennes, passages de roues élargies de plus 30 mm, jantes de 19’’ de série. Comme un clin d’œil à la première génération de RS 4 Avant que j’ai tant aimé, cette RS 4 millésime Francfort 2017 a été présentée dans le bleu Nogaro Blue, SA couleurs de l'époque.

Question commercialisation, celle ci débute fin d’année en Allemagne, dès moins de 80.000€. Quelques mois plus tard, RS 4 Avant arrive dans nos contrées, début 2018. Trop jeune, je n'ai pas pu prendre le volant de la RS 4 Avant "B5", première du genre. Passant au volant, j'aimerais tant revivre mon adolescence... et revivre l'émoi.

<3

 

Audi 90 quattro IMSA GTO, l'inspiratrice de la RS 4 Avant 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant, V6 2.9L biturbo, révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélé au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Audi RS4 Avant "Blue Nogaro", révélée au IAA Francfort 2017.

Leave a reply