Categories Essais

Essai MINI 5 portes : crise de croissance

Posted on
Essai MINI 5 portes : crise de croissance

Une MINI à cinq portes ? Les puristes avaient déjà eu un infarctus lors de la révélation du Countryman… Les voilà prêts pour le triple pontage ! Et pourtant, MINI (sous l’ère BMW) élargit sa gamme dans le plus pur respect de la tradition.

mini-cooper-s-5-portes-02

Imaginons que l’industrie automobile britannique n’ait pas sombrée durant le troisième tiers du XXe siècle. Imaginons que les magnifiques marques qui composaient son paysage aient su se renouveler… Que serait devenu la MINI de Sir Alec Issigonis ? Je tiens à parier que les développements auraient conduit à des produits très proches de ceux aujourd’hui proposés par le Groupe BMW.

mini-cooper-s-5-portes-04

La gamme continue donc de s’élargir pour conquérir de nouvelles parts de marché. Car c’est bien de conquête qu’il s’agit lorsque l’on voit deux portes supplémentaires pousser sur les ailes arrière de la MINI.

mini-cooper-s-5-portes-05

Combien de clients ont été perdus par ce catalogue restreint à une carrosserie 3 portes ? Chez MINI, on estime que le marché des citadines 5 portes est deux fois plus important que celui des 3 portes… Le potentiel est donc vraiment présent.

Des millimètres partout
Aucune différence entre une MINI 3 portes et son pendant 5 portes ? Bien plus qu’il n’y paraît ! L’empattement progresse de 72 millimètres – directement profitables à l’espace aux jambes pour les places arrière –, la carrosserie est allongée de 161 millimètres et le minuscule coffre gagne 67 litres à 278 litres…

mini-cooper-s-5-portes-01

La ligne reste équivalente même la silhouette change. Les treize centimètres supplémentaires pris en hauteur accompagnent l’étirement global. Au premier coup d’œil, l’excroissance est notable.

mini-cooper-s-5-portes-09

La consommation augmente aussi légèrement et les accélérations perdent (uniquement sur le plan mathématique) une décimale… La faute au surpoids d’une soixantaine de kilogrammes par rapport à la « petite » 3 portes. Et puisque l’on joue avec les chiffres, le surcoût est de 900 euros pour gagner cette accessibilité aux places arrière.

Une fausse nouvelle voiture
Pour les ingénieurs en charge de la conception de cette MINI 5 portes, le modèle est en partie nouveau. Du pare-brise au pare-choc arrière, il a fallu repenser de nombreux éléments. Pour le conducteur, ça commence dès l’ouverture d’une porte avant largement rétrécie et dotée, contrairement à sa petite sœur, de cadre de fenêtre.

mini-cooper-s-5-portes-11

Derrière, les portes sont encore plus étroites, mais l’accès ne pose pas de problème particulier. Et l’espace proposé est supérieur à la version 3 portes… Les 72 millimètres gagnés par l’empattement permettent à deux personnes de s’installer sur la banquette avec un gain d’espace de 37 mm. Une troisième pourra, à la rigueur, les accompagner.

mini-cooper-s-5-portes-10

Le poids, la taille et ces portes modifient-ils les sensations légendaires de la MINI ? Aucunement ! Et le Groupe BMW continue de donner les moyens à la marque de se développer.

Le moteur 2,0 litres turbo (originaire d’Allemagne) de la Cooper S est couplé à une excellente boîte de vitesses mécanique à six rapports. Montées en régime, reprises, gestion du talon-pointe électronique à chaque rétrogradage, il y a du couple, de la puissance, du bruit sous le capot et en sortie d’échappement… Une vraie petite bête à plaisir !

mini-cooper-s-5-portes-14

Les liaisons au sol sont dans la lignée des productions MINI avec de nouvelles lois pour les essieux avant et arrière et, surtout, un amortissement variable piloté en option. Le tout est géré par les modes MINI Driving : SPORT, MID ou GREEN.

mini-cooper-s-5-portes-13

 

L’AUTO est-elle cult ?
Même en perdant une partie de ses charmes avec ces excroissances, la MINI reste une MINI, 5 portes ou pas. Les qualités de la petite anglo-saxonne sont réelles, surtout avec le moteur 4 cylindres turbo de la Cooper S. A recommender aux amoureux de MINI, irrités par le Countryman, mais qui ne peuvent pas se passer des 5 portes.

Sans intérêt / Sans conviction / Dans la moyenne / Mérite le détour / Exceptionnel AUTOcult !

Quelques données :
Modèle essayé : MINI Cooper S 5 Portes
Tarif : 25 900 euros
Moteur : 4 cylindres, turbo, 1 998 cm3, 16 soupapes
Puissance (ch/kW) : 192 / 141 à 4 700 tours/minute
Couple : 300 Nm à 1 250 tours/minute
Transmission : aux roues avant, boîte de vitesses mécanique à 6 rapports
L/l/h (mm) : 3 982 / 1 727 / 1 428
Poids à vide : 1 295 kg
Capacité du coffre (l.) : 278 – 941
Consommations urbain / extra-urbain / mixte (l. / 100 km) : 7,9 / 4,9 / 6,0
Emissions de CO2 : 139 g/km
0 – 100 km/h (s) : 6,9

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *