Categories Blog, Histoires, Traband

Trabant 601 : petite histoire dans la grande Histoire

Posted on
Trabant 601 : petite histoire dans la grande Histoire

Dans l’imaginaire collectif, la Trabant est le modèle phare, l’icône du mur de Berlin. Dans les faits, celle qu’on appelle la Trabant est la Trabant 601, modèle de la marque allemande VEB Sachsenring Automobilwerk Zwickau. C’est sur cette dernière que nous allons nous arrêter, pour la redécouvrir, 25 ans après la chute du mur de Berlin.

De 1964 à 1990, la Trabant a été produite à 2 818 547 exemplaires dans l’usine de Zwickau en Allemagne. Elle est aujourd’hui une des voitures les plus populaires au monde, au même titre que la Citroën 2CV, la Fiat 500 ou la VW Coccinelle.

1-ode-aan-de-trabant-afwerken-van-de-spatborden_roemers-kunsthal-copyright
Chaîne de montage des Trabant, à Zwickau.

Avec ses faux airs de Peugeot 404 passée au réducteur, la Trabant est une toute petite berline, façon 2 portes et 4 places. Son moteur est situé à l’avant. Il évolue au fur et à mesure des années, passant d’un byclindre 594 cm3 à un 711cm3 puis un 4 cylindres VW 1100cm3 sur la fin.

Sa carrosserie mérite un petit zoom. Durant cette drôle de période de l’histoire, alors que l’Allemagne est séparée en deux parties, la pénurie de matériaux et métaux fait rage. Le Duroplast est alors inventé. Il s’agit d’un matériau thermodurcissable composé de fibres de coton ( ! ) et de phénol, molécule entrant dans la composition de nombreux plastiques. Le « toc toc toc » sur la carrosserie d’une Trabant donne alors un son inhabituel… Mais dans les années 90, alors que le mur de Berlin est tombé, les Allemands fuient la Trabi. Les casses débordent de cet icône mais un souci se pose : que faire des carrosseries faites de Duroplast ? Il est alors difficile recyclable. Une bactérie génétiquement modifiée est alors créée pour pouvoir détruire ces carrosseries, surnommée « trabicille ».

Drôle de commercialisation. En RDA et dans tous les autres pays communistes, acheter une Trabant était loin d’être une chose facile, pas question d’aller au concessionnaire du coin. Le délai de livraison était alors de 10 à 15 ans ( ! ) dans les années 80 et il fallait plusieurs circonstances pour être devenir l’heureux propriétaire : il fallait soit avoir un poste à responsabilités, soit avoir fait preuve de bonnes œuvres, ou avoir dénoncer une personne… Ambiance…

Plus chère d’occasion que neuve. Cette Trabant est vraiment une voiture atypique : elle se vendait alors plus chère d’occasion que neuve, un rêve ! Mais les exemplaires d’occasion étaient bien rares… mais cela n’empêchait pas Trabi d’être la voiture la plus courant en RDA, devant la Wartburg 353.

Au lendemain de la chute du Mur de Berlin, une file d’innombrables voitures s’était créée pour passer à l’Ouest… La Trabant en tête.

Au lendemain de la chute du mur de Berlin...
Au lendemain de la chute du mur de Berlin…

Aujourd’hui, Trabi est une voiture jalousement conservée par ses propriétaires. Son futur était présenté en 2009 au salon de Francfort (IAA). Annoncée comme électrique, il n’en est toujours rien, 7 ans après la révélation du prototype Trabant NT.

Électrique, la Trabant du futur ? On l'attend...
Électrique, la Trabant du futur ? On l’attend…

Author: Jean-Charles Huvelle

Copilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre les rouleaux de tissus, l’automobile et le sport automobile.
Copilote et homme à tout faire du motorsport pendant ses grandes heures.



1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *