Categories Culture, Renault

1950, Renault Prairie, le premier SUV ?

Posted on
1950, Renault Prairie, le premier SUV ?

Le mois dernier, le Bleinheim Gang sortait un papier sur le Nissan Judo, étude de style de ce qu’allaient devenir  les SUV, ces véhicules globe-trottoir tant appréciés aujourd’hui. Puis, dans un fil de la discussion, venait la Nissan Prairie, puis la Renault Colorale. Une question m’est alors venue, cette Renault Colorale serait-elle le premier SUV français ?

A l’époque, l’objectif de la Régie Renault est de proposer un véhicule nouveau, fonctionnel, utile et pratique. Prévue tout chemin, et ce bien avant les Scenic RX4 et récent Kadjar, la Colorale est un 2 ou 4 roues motrices, rehaussé, facilitant les passages difficiles hors des sentiers battus. Elle est alors disponible en plusieurs carrosseries : le break rural, dit Prairie; le break colonial dit Savane; la Taxi, à 6 places; la fourgonnette tôlée; le pick-up; la plateau-ridelles et la châssis-cabine.

Alors, ce gros break disgracieux est bien trop utilitaire pour le client lambda, et nous sommes là bien loin des Citroën Traction Avant, Citroën DS, bien plus luxueuse et plus fine. Le succès n’est pas au rendez-vous pour cette Colorale. Elle est remplacée en 1956 par la Frégate Domaine, simple break bien moins charmant. Longtemps, la Colorale restera tout de même l’outil parfait des campagnes, des forêts et des artisans. Bon nombre d’entre elles termineront transformées en dépanneuses.

 

Renault Colorale, transformée en dépanneuse, ici aux 24 heures du Mans.
Renault Colorale, transformée en dépanneuse, ici aux 24 heures du Mans.

 

Pratique, modulable, La Prairie aurait pu être une référence. Peut être trop rustique, elle fut très certainement trop en avance sur son temps. Une habitude chez Renault ?

Renault Prairie, châssis cabine aménagé par un plateau à ridelles
Renault Prairie, châssis cabine aménagé par un plateau à ridelles
Renault Prairie, fascicule d'époque
Renault Prairie, fascicule d’époque
Renault Prairie
Renault Prairie
Renault Prairie
Renault Prairie
Renault Prairie Savane
Renault Prairie Savane
Renault Prairie Pick-Up
Renault Prairie Pick-Up
Renault Prairie, fourgon tôlé
Renault Prairie, fourgon tôlé

 

 

 

Author: Jean-Charles Huvelle

Copilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre les rouleaux de tissus, l’automobile et le sport automobile.
Copilote et homme à tout faire du motorsport pendant ses grandes heures.



1 comment

  1. Bjr,
    Eh oui ! C’est bien en 1950 que Renault lançait le Premier SUV de l’histoire automobile française malgré la concurrence américaine , anglaise et autres … (voir les compte-rendus des « Salons de l’auto » de cette époque )
    et en 1951 , la même série Colorale en version 4×4 . Quelle belle et intéressante innovation !!! Bien plus tard , on s’est même fait « emprunté » le nom de « Prairie » par Nissan ; LAMENTABLE !
    Il faut se rendre à l’évidence , cette Colorale est bien l’ancêtre de la Renault-Espace mais Renault n’a pas su ou n’a pas pu en tirer partie , dans les années 50 , la mode des grandes randonnées en famille n’étant pas encore née .
    Et pour les versions « Utilitaires » Citroën et Peugeot étaient là , eux aussi .
    Jusque dans les années 70 , les Anciens de « Renault Patrimoine » ne voulaient même pas entendre parler de la série « Colorale  » c’était , pour eux , comme si cette série n’avait pas existée et n’ était jamais sortie des chaines de
    montage de la Régie (RNUR) . Même les documents techniques internes étaient complètement oubliés et non divulgués .
    A l’époque , certains journalistes auto ont même dénigrés les performances réelles de ce véhicule lui donnant , dés le départ une renommé très négative .
    A partir des années 80/90 Les jeunes prennent la relève , dans le Club des Anciennes Renault et décident de faire toute la lumière sur cette série Colorale . Au sein de ce Club on décide même de restaurer une Version « Colorale Pick-Up  » , rescapée de l’expédition « Marquette » de 1952.
    Un bel ouvrage est sorti en 2001 par les éditions E-T-A-I L’auteur : M-A COLIN a très raconté l’histoire de ces
    Renault COLORALE . JP FERRITO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *