Categories Actualités, Blog, Volkswagen

Volkswagen évite la Nuit des Longs Couteaux

Posted on
Volkswagen évite la Nuit des Longs Couteaux

Lorsque Martin Winterkorn s’est vu à la place du patriarche, il a mis en danger tout le système Volkswagen. Car Ferdinand Piëch ne l’a pas adoubé. Et la tentative de contre-attaque du petit-fils de Ferdinand Porsche ne s’est pas faite attendre…

En 1991, Volkswagen traverse une très grave crise. Pour redresser la situation, Ferdinand Piëch est appelé à prendre la direction du groupe. Il engage un plan exceptionnel visant à mutualiser les éléments des marques du groupe…

Son arrivée est pourtant mal vécu. A l’époque, il avait affirmé : « A Wolfsburg, ils m’attendaient avec un fusil, mais je ne leur ai pas laissé le temps de tirer ! » En trois ans, il vire 25 membres de directoire et construit son groupe à son image.

Il achète Bentley, Bugatti et Lamborghini puis quitte son poste en 2002 pour devenir président du conseil de surveillance du groupe. Il place Bernd Pischetsreider au poste de PDG puis Martin Winterkorn à partir de 2007. L’équilibre était atteint… Jusqu’en 2015.

Huit ans après avoir atteint le plus haut poste exécutif du groupe, Martin Winterkorn se voyait « tuer le père ». Dans une récente interview, il affirmait être prêt à succéder à Ferdinand Piëch à la tête du Conseil de Surveillance.

Seulement, Ferdinand Piëch n’imagine pas un seul instant être séparé de « son » groupe. Il a donc indiqué avoir pris ses distances avec le PDG. En coulisse, il préparait donc l’éviction de Winterkorn, coupable de vouloir lui prendre sa place.

Mais Piëch est en train de perdre la partie. Porté par un bilan très positif, Martin Winterkorn vient de recevoir le soutien du Comité de Présidence qui compte six des vingt membres du Conseil de Surveillance.

Ce même conseil doit se réunir au début de l’année 2016 pour décider du nom de son prochain président. Ferdinand Piëch va-t-il se présenter face à Winterkorn ? Le style colérique du petit-fils Porsche a-t-il fait son temps ?

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *