Categories Actualités

Faut-il précommander une Tesla Model 3 ?

Posted on
Faut-il précommander une Tesla Model 3 ?

Quelle ne fut pas ma surprise de voir des files d’attente de plusieurs centaines de mètres devant des points de vente Tesla hier matin afin de précommander une Model 3… Pour une voiture encore virtuellement inconnue, plus de 130 000 commandes ont été enregistrés en quelques heures !

130 000 précommandes, est-ce si énorme pour le marché américain ? OUI ! Les derniers chiffres publiés – en février – montre que la Série F de Ford, la plus vendue aux Etats-Unis, s’est écoulée à 60 697 exemplaires en un mois. Derrière, les Chevrolet Silverado et Dodge Ram sont respectivement à 43 000 et 38 000 unités. Première berline, la Toyota Camry s’était alors écoulée à 32 405 exemplaires.

130 000 précommandes, c’est sans commune mesure avec les récents chiffres de Tesla. Sur toute l’année 2015, 50 580 véhicules ont été immatriculés.

Note après un message de Tesla : ce samedi, la marque a annoncé avoir dépassé les 232 000 commandes. En 2016, Tesla vise la livraison de 80 à 90 000 véhicules.

tesla-model-3-reveal

Ce 1er avril était le signal d’un nouveau départ pour la marque automobile d’Elon Musk. Après avoir essuyé de nombreux revers, celui qui annonçait un objectif de 60 000 ventes dès 2015 cherchait un second souffle. Les milliards engloutis dans la construction de sa Gigafactory commencent à tendre les investisseurs. Tesla aborde un virage. A la manière de n’importe quelle entreprise en plein développement, elle a autant besoin de cash que de confiance.

Pourtant, Elon Musk se comporte comme un leader du marché mondial. Et même s’il ne domine pas le marché du véhicule électrique autant que Nissan, il a gagné cette image de patron. Cette position lui a permis – jusqu’ici – de dépenser presque sans compter et de s’offrir des coups d’éclat.

Celui d’hier, calqué sur une keynote d’Apple, reprend certaines notions du géant de Cupertino. Surtout celui du patron qui n’est pas à l’aise dans l’exercice… Mais la plus grande différence entre Tesla et Apple, c’est qu’un produit présenté par Apple est dans la poche des clients en quelques jours… Chez Tesla, il faut réserver un modèle contre un dépôt de 1 000 dollars et… et… et… attendre que la voiture soit prête un jour (à la fin de l’année prochaine sur son marché national, promet Elon). Le tarif annoncé est de 35 000 dollars, soit le prix moyen d’une voiture achetée neuve aux Etats-Unis.

elon-musk

Sur le papier, c’est parfait non ?

Nouveau constructeur, Tesla s’affirme avec de nouvelles méthodes de ventes. Je fais un premier dépôt de 1 000 euros aujourd’hui et j’aurai la meilleure berline moyenne électrique dans 20 mois !

Et bien ça, je n’y crois pas… Non pas que le dépôt de 1 000 euros vous sera refusé, évidemment. Mais la livraison est loin d’être acquise. Si c’était le cas, ceux qui ont acheté un Model X roulerait avec depuis une année entière… Et oui, en avril 2014, 13 000 acomptes de 4 000 euros avaient été reçus par Tesla pour une livraison de Model X « début 2015 ».

Et n’allez pas croire qu’il suffit de mettre un tweet de pression à Elon Musk pour faire avancer les choses. Ceux qui l’ont fait ont vu leur commande être annulée !

Note après un message de Tesla : Evidemment, l’acompte est remboursé dans ce cas…

Alors faut-il précommander une Model 3 ? Si vous aviez l’assurance de l’avoir dans moins de trois mois, je dirais oui. Rouler en électrique, dans une voiture d’image avec des performances remarquables et si le design ne vous rebute pas : oui, oui et oui.

tesla-model-3-presentation

Sachez néanmoins que les 35 000 dollars annoncés par Elon Musk ne seront pas équivalents à 30 700 euros selon la conversion actuelle. Comptez près de 40 000 euros (aide de l’état déduite) selon les écarts constatés aujourd’hui sur une Model S 70D. Et ça fait une sacrée différence !

Sans avoir la certitude de la date de livraison, il est vraiment difficile d’affirmer que vous recevrez la meilleure des berlines électriques du moment. BMW et les autres travaillent sur des concepts équivalents et l’hybridation va enfin prendre un envol global. Et tant que tout le monde n’aura pas dévoilé ses plans et ses objectifs, il sera difficile d’être convaincu que la Tesla Model 3 est la meilleure voiture de son segment naissant.

Cette Model 3 pourrait pleinement profiter à Tesla et finaliser son lancement dans la cour des grands. La création d’une gamme et l’arrivée de centaines de milliers de clients par an pourrait placer définitivement la marque sur l’échiquier automobile. A titre d’exemple, Porsche a vendu 225 000 véhicules en 2015 avec un bénéfice d’exploitation de 3,4 milliards d’euros.

Tesla devait dégainer rapidement pour être la première marque sur ce segment. Mieux, l’apport de 130 000 dépôts de 1 000 dollars va donner un sursis de quelques semaines à Elon Musk pour développer sa Model 3… Quelques semaines ? Oui, un récent article économique annonçait que Tesla avait englouti 1 milliard de dollars en 2015. A ce rythme, Tesla ne pouvait peut-être pas fêter la nouvelle année 2017…

Le succès de l’ouverture des précommandes donne donc un vrai bol d’air économique. Plus important encore, il montre à tous les investisseurs que Tesla est LE nouveau phénomène industriel et qu’ils peuvent encore éponger quelques milliards le temps que leur capital se transforme en rente.

Tesla est né dans la Silicon Valley, pas à Detroit. Et c’est sans doute cet unique détail qui change tout.

Author: Rédaction

Rédaction AUTOcult.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *