Categories Actualités, Blog, Ford, Peugeot

Les Peugeot P4 laissent leur place

Posted on
Les Peugeot P4 laissent leur place

Des Peugeot P4 par dizaines sur le marché de l’occasion et du Made in USA pour les remplacer sur les parkings de l’Armée de l’Air : c’est l’info du jour !

Au cœur de la guerre froide, l’armée française cherche à remplacer les Jeep et leurs dérivées arrivées à partir des années 1940. De retards en problèmes politiques, le cahier des charges n’est établi qu’au milieu des années 1970… Avec plus ou moins les mêmes idées que celles qui avaient mené au développement de la Willys.

Peugeot et Mercedes établissent un partenariat pour développer ce qui sera la P4. Un châssis de Classe G récupère un moteur essence de 504 ou Diesel de 505 et une boîte de vitesses de 604. L’assemblage est assuré à Sochaux.

Une version civile est proposée… Mais elle fait un flop. Chère et peu performante, elle subit aussi le blocage de Mercedes qui refuse à Peugeot son exportation en dehors des marchés militaires déjà conclus.

Après plus d’une vingtaine d’années de bons et loyaux services, les Peugeot P4 ont commencé à être remplacés. Panhard a vendu des PVP (Petit Véhicule Protégé) avant de voir Land Rover distribuer un demi-millier de Defender.

Cette semaine, l’Armée de Terre a passé commande d’un millier de Ford Ranger. Renault avait participé à l’appel d’offres avec un Duster spécifiquement développé pour l’armée. La décision fait déjà beaucoup parler. Le « Made in USA » remplacera un produit de l’industrie française.

Mais le remplacement des Peugeot P4 va faire le régal de quelques collectionneurs. Des dizaines de modèles arrivent sur le marché de l’occasion. En tenue de combat, un P4 démilitarisé d’environ 50 000 kilomètres se trouvent à moins de 9 000 euros

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *