Categories Blog, Divers, F1, Sport Automobile

Etranges ou moches, les F1 différentes

Posted on
Etranges ou moches, les F1 différentes

La nouvelle réglementation technique du Championnat du Monde de F1 a imposé des choix radicaux aux différents directeurs techniques. A travers les âges, plusieurs monoplaces se sont davantage fait remarquer par leur design que par leurs résultats.

March 711

L’aileron avant de la March 711 était surnommé le « tea tray » (traduction : le plateau sur lequel on apporte le thé). Mais il avait davantage l’allure d’une planche à repasser ou d’une planche de surf.

Personne ne l’a jamais copié depuis… C’est que ce n’était pas si efficace. L’an passé, une folle rumeur a envahi le paddock sur l’éventualité de voir des écuries tester à nouveau cette nouvelle formule.

march-711

Arrows A22

En 2001, toutes les équipes cherchent de l’appui. Des appendices fleurissent un peu partout. Arrows tente de monter un aileron supérieur sur le train avant.

De quoi réaliser de grandes performances à Monaco ? La FIA a décidé d’interdire ce genre d’initiatives avant la course « pour ne pas gêner la vision des pilotes ».

arrows-a22

Ligier JS5

Prenez une Formule Un et faites lui passer de longues vacances à la montagne. Elle respirera très bien mais accusera l’embonpoint des bonnes soirées au coin du feu… C’est l’histoire de la Ligier JS5.

Si la Gitane y trouve une belle place (caché ici pour se conformer à une loi « biiiip »), l’allure générale est bien moins réussie. En 1976, elle a même failli ne pas passer sous le tunnel de Monaco !

ligier-js5

Williams FW26

A une époque où les téléspectateurs pouvaient se plaindre de ne pas pouvoir reconnaître les F1 autrement que par leurs couleurs, Williams tenta une approche radicale de l’écoulement de l’air sur son train avant.

Le nez en forme de tête de morse n’était pas raté… Mais l’écurie Britannique a préféré revenir à une solution plus conventionnelle en cours de saison.

williams-fw26

Et cette saison ?

La seule modification notable de carrosserie se situe sur le nez des monoplaces.

La nouvelle réglementation impose une extrémité du « nez » plus basse que les précédentes années (de 52,5 à 18,5 mm). Cette extrémité doit avoir une surface minimale de 90 cm2, soit un carré de 97 mm de coté ou un cercle de 107 mm de diamètre.

Cette surface est rigoureusement respectée par certaines écuries via une excroissance. D’autres ont fait le choix de d’étirer le nez. Chaque millimètre gène le flux d’air circulant sous la voiture et minimise l’appui.

Parmi les excroissances, l’option choisie par Caterham est la plus radicale. La Force India frappe par la longueur du nez alors que Lotus a choisi une double extrémité.

caterham-ct05

Ferrari et Mercedes ont opté pour un dessin différent avec un avantage stylistique (et compétitif) pour Mercedes.

Author: Alexandre Stricher

Pilote de AUTOcult.fr
Vie partagée entre le sport automobile, l’automobile et les embouteillages.
Auteur de « Rallye by Renault Sport » et « Belles des Années 80 ».



5 comments

  1. Best reason for shnioppg around that I have ever heard. You also got me into trouble by linking to ebay. I am shopping right now and it is all your fault!

  2. I think advertising during the Super Bowl is a poor value for that reason: You may run great creative, you may get millions of viewers seeing your spot, but if revenue doesn’t increase as a result, then did the ad do its job?Thanks for the comment – And I absolutely will do a post soon about message content…

  3. Oh, what a beautiful letter! Thank you so much for participating in this blog circle! You have a way of capturing such true emotions with your words. I am now going to march right on upstairs to catch a few extra minutes of naptime with my son before it’s too late!!! So excited to get to know you and your family in the months to come!<3,Lucy

  4. Faut-il accepter tout cela sous prétexte que le fast food vous nourrit à bas prix C pas du bas Prix. Presque 7€ un menu, je trouve ça exorbitant pour ce que tu as dans le ventre. Prix de revient d’un hamburger environ 50 cents, prix de revient d’une portion de frites moins de 30 cents. Meme avec les charges ils se frottent les mains avec les jeunes. Moyenne d’âge de fréquentation 15-25 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *